• Terre

Avant qu'il ne soit trop tard?


" Destiny " Court-métrage d'animation française

Avant de lire l'article, je vous invite à regarder la vidéo de 5 min, magnifiquement crée et pensée.

Et si on arrêtait de courir après le temps, juste un instant, pour respirer et apprécier la beauté d'un lever de soleil par exemple, juste quelques secondes...?

Qui n'a pas quelques secondes pour apprécier l'air de l'automne qui arrive, la nature autour de nous, juste ressentir et apprécier, avant de reprendre le cours du quotidien.

Nous pouvons Etre, en ne faisant rien, durant ces secondes.

Nous existons et nous sommes beaucoup plus vivants, lorsque nous sommes, avant tout.

Faire, c'est utile, c'est important, souvent même vital, car pour vivre il faut "faire à manger", "faire les courses" ou "faire le marché", faire son/ses métiers, son activité...

Mais faire sans Etre ... nous ne sommes plus vraiment "à notre assiette", en lien avec ce que notre corps essaie de nous faire comprendre. Nous devenons des machines, nous faisons sans trop réfléchir, pensant que rien ne doit changer "après tout, j'ai toujours fais comme ça, pourquoi faire autrement?", alors que tout est en perpétuel mouvement (le mouvement, c'est la vie ;) ).

Nous ne savons alors plus vraiment qui nous sommes, pris d'habitudes ancrées au quotidien depuis des années, sans savoir si cela est bon pour nous, tels que nous sommes aujourd'hui.

Car même si nous sommes la même identité tout au long de notre vie, notre personnalité bouge malgré nous, à travers nos expériences, nos rencontres.

Et c'est lorsque l'on ne fait que courir après le temps, sans se poser car "j'aurai bien le temps plus tard, le weekend prochain, aux prochaines vacances, à la retraite...", que nous passons à côté de nous-mêmes.

Nous nous sommes alors perdus, on est "à côté de nos pompes", on est vraiment à côté de soi, à se regarder faire, avec une sensation peut-être de s'être perdu dans ce tourbillon, de ne plus vivre notre vie à nous, mais de vivre une vie qui ne nous ressemble plus.

Parfois nous devons même arriver jusqu'à une maladie, un accident, un arrêt de travail ou la perte d'un être cher, pour être "obligés" de nous arrêter.

C'est là qu'un événement, le plus terrible qui soit, peut devenir le drame de notre vie, ou alors, il peut être le cadeau de notre vie.

Certes, on n’a pas le choix que de traverser cette épreuve, si douloureuse soit-elle, mais on a toujours le choix de s'en servir soit

-comme une fatalité en restant éternellement dans le rôle de victime

soit

- d'en tirer quelque chose de positif, de voir au-delà de nos limites posées par nos peurs, de voir tout ce que l'on peut en retirer d'enrichissant pour nous-mêmes et pour les autres.

Cela peut sembler radical, mais même la perte d'un être cher peut nous ouvrir à quelque chose de magnifique. Si je m'autorise à écrire cela aujourd'hui, c'est bien que j'en ai fais l'expérience par moi-même et que j'ai pu en tirer de belles choses, ça c'est certain. Et je suis d'autant plus ravie de voir ce que je peux en faire à cet instant, en vous partageant cet écrit instantané (je ne pensais pas écrire tout ça ce soir, ni écrire tout court!).

Donc, lorsque cet événement surgit, le signal d'alarme est déclenché, une alerte en rouge tomate hurle à l'intérieur de nous, comme pour dire STOP!

Qué passa a la casa? Qu'est-ce qui se passe en toi?

Qu'est-ce-que ça vient te faire à l'intérieur de toi, te dire?

Est-ce-que tu veux continuer ainsi, et passer à côté de l'essentiel

ou est-ce-que tu veux vivre, vraiment?

Qu'est-ce-que tu risques à changer des choses, à prendre du temps pour toi, à aller voir ta blessure réveillée par cet événement, à vivre tes émotions pleinement et à pleurer pendant des heures, à voir ce que cette maladie pourrait peut-être t'apporter, à oser dire ce qui a besoin d'être dit depuis si longtemps, à parler à cet être cher partie dans cet autre monde...

Qu'est-ce-que tu risques... Si le mot "mourir" (dans le sens réel du terme) ne vient pas répondre à cette question, c'est bon, tu peux y aller alors ;)

C'est justement là où nous avons le choix: de choisir ce qu'on va en faire, pour se donner peut-être le droit de vivre cet événement de façon plus constructive à moyen et long terme.

C'est ce cadeau mal emballé, qui nous remue dans tout les sens, qui remet tout en question, qui fait souffrir...et pourtant, qui nous permet de voir ce qui ne va plus, ce qui fait partie du passé, voir ce que nous voulons Vraiment, en cette vie, qui nous ouvre à tellement plus grand, si nous essayons d'aller y jeter un œil, même quelques mois, ou années plus tard.

Car, il n'est jamais trop tard, pour revenir à qui nous sommes, pour embellir notre vie et par conséquent, celle des autres!

Jamais trop tard pour apporter une touche de plaisir, pour penser à un métier différent, pour bousculer nos habitudes, notre vision globale de la vie, pour oser ce pas d'aller parler à quelqu'un, pour se donner du temps pour une passion, pour exprimer ce qui dors en dedans, pour prendre soin de soi même à plus de 70 ans (j'en connais à cet âge-là qui prennent soin d'eux, ils sont heureux et le rendent bien!),pour oser faire un pas, un pas vers soi.

Tout ça pour poser la question:

A force de faire et de courir sans arrêt, ne passons-nous pas à côté de quelque chose, de nous-mêmes, de l'essentiel?

Avant de Faire, ne serait-il pas intéressant de se laisser Etre, même un instant?

Je vous laisse méditer là-dessus si le cœur vous en dit ;)

Pour ma part, je ne pensais pas en dire autant, après avoir regardé cette vidéo si belle et si parlante soit-elle.

On dirait que ma passion pour l'écriture vient comme de se réveiller et pour mon plus grand plaisir de partager avec vous une de mes pensées-réflexions qui me touche particulièrement.

Alors ce soir, je n'attends pas pour vous partager mes pensées qui reflètent un peu (beaucoup) un bout de vécu, ce vécu que je remercie à présent (comme un cadeau), qui fait qu'aujourd'hui je vis de plus en plus de ma passion et qui m'a appris tellement... Le chant et l'écriture furent mes premières "auto-thérapies" pour sortir de moi les émotions qui se bousculaient parfois à l'intérieur. Quel bien fou à chaque fois cela me donne, et aujourd'hui je choisis de m'en servir enfin pour autre que moi, en sortant de ma coquille, en écrivant sur ce blog, en osant sortir ma voix lors de méditations, et j'espère ainsi, toucher des émotions en vous, éveiller une lumière déjà en vous, pour qu'elle ose briller un peu plus.

Aujourd'hui, je remercie mes cadeaux mal emballés et je me remercie d'en avoir fait quelque chose de positif et de constructif!

Et vous, et toi, qu'est-ce-que tu vas ressortir et faire de cet événement (ou ces événements) de ta vie qui t'ont bousculé il y a peut-être 1 jour, 1 an ou 20 ans?

As-tu envie de revoir tes priorités, d'aller à l'essentiel, ton essentiel, as-tu envie de vivre ta vie de façon plus consciente et alignée à ton essence?

#prendreletemps #message #essentiel #respirer #pause #dépassersespeurs #êtreàlécoute #coeur #onestvivant #possibles

Rejoignez l'info-lettre et recevez un cadeau pour vous nourrir des 12 énergies de la roue du zodiaque.

Marylène Lécuyer

Uniquement sur RDV: au 07.60.39.56.62

ou sur la page Contact

© 2019 Par Marylène Lécuyer

Consultations à distance en visioconférence
Séances bien-être à La Maison de l'O sur St Michel Chef Chef

et à domicile pour les femmes et personnes à mobilité réduite

  • Facebook
  • Instagram
  • SoundCloud